Mardi 3 septembre 2019: une journée nationale autour du 3919

121 : c’est le nombre de femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2018. Afin d’intensifier la lutte contre ce fléau qui ne faiblit pas, Marlène Schiappa organise un Grenelle des violences conjugales à Matignon.



MARDI 3 SEPTEMBRE 2019: UNE JOURNÉE NATIONALE AUTOUR DU 3919

Aujourd’hui, nous sommes le 3 septembre 2019. Le secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et le gouvernement ont choisi cette date pour rappeler le numéro d’appel d’écoute pour venir en aide aux femmes victimes de violences. Cette date est un "écho" au 3919, numéro d'appel d'assistance anonyme et gratuit, qui assure un premier accueil aux femmes victimes de violences conjugales et conseille leurs proches.

Cette journée du 3/9/19 sera l’occasion de mobiliser la société tout entière et faire connaître le numéro d’urgence 3919. Tous les acteurs seront présents autour de la table : ministres, acteurs de terrains, associations, familles de victimes... afin de construire ensemble des mesures et politiques publiques efficaces pour enrayer ce fléau.

Ce numéro est depuis 2014 le numéro de référence en matière de lutte contre les violences faites aux femmes. Il est administré par l'association Solidarité Femmes, 7 jours sur 7 aux horaires suivants : du lundi au vendredi de 9h à 22h, et les samedi, dimanche et jours fériés de 9h à 18h.

Les violences conjugales qui sont encore d’actualité en 2019. Entre le 1er janvier et le 1er septembre, 100 femmes ont perdu la vie en France, à la suite d’actes de violences commis par leurs conjoints.

Ce numéro de téléphone, 3919, permet aux victimes d’obtenir des informations pour mettre un terme à ces violences ou pour trouver un hébergement d’urgence si la situation est critique.

Le 3 septembre, le Grenelle démarrera par une allocution du premier ministre Édouard Philippe et le témoignage de familles de victimes. Face à elles, 80 personnes venues participer au Grenelle, mêlant représentants d'associations d'aide aux victimes, forces de l'ordre, juges, avocats ou encore journalistes. Au même moment, 91 Grenelles locaux, pilotés par les préfets et recensés sur une carte interactive, démarreront aux quatre coins de la France métropolitaine, en Corse et à La Réunion. Certaines familles de victimes participeront aussi au Grenelle.

Ce Grenelle s’accompagne également d’une consultation : tout citoyen souhaitant apporter sa contribution peut le faire en envoyant ses propositions à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


DES OUTILS POUR LUTTER CONTRE LES VIOLENCES

Mais pour agir, il faut être informé. Outre les numéros d’urgence (police, gendarmerie ou pompiers), des outils de prévention, d’information et de signalement dédiés existent pour éviter et lutter contre ces violences:

• Le 3919, numéro d’écoute national, anonyme et gratuit, destiné aux femmes victimes de violences et à leur entourage;
• La plateforme de signalement en ligne des violences sexistes et sexuelles, accessible à l’adresse www.signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr;
• Des outils d’information: le site web dédié (www.arretonslesviolences.gouv.fr, qui sera mis en ligne le 30 août 2019).

Il est donc aujourd’hui essentiel de mieux les faire connaître pour permettre à chacune et chacun de rompre l’isolement et d’engager des démarches qui sauvent des vies, que l’on soit soi-même victime ou simplement témoin.